L’ogre

Galant-homme m’a installé un vieil ogre dans le salon. Il faut le nourrir avec application, il nous réchauffe de ses crépitantes digestions. La cuisinière à bois boude, elle fait la grève de la faim. Mais nous, on préfère l’ogre, il nous propose un petit thé de temps en temps, il fait du charme au chat-aux-yeux-d’or qui se met à la bronzette hors saison, et il tient l’eau prête pour la bouillotte si on lui demande gentiment. Parfois il fulmine un peu quand le baromètre de Grand-père Lotus dit que l’air est lourd, sa mauvaise humeur nous préoccupe, on le ménage.

Alors on se dit que la susceptible finira bien par avaler un petit quelque chose quand la gelée viendra ou pour reposer l’ogre fatigué. Promis, on fera des gaufres en forme de cœur, ça nous les réconciliera.

Publicités

One response to “L’ogre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :