La botte secrète?

La cueillette sauvage en Haute Savoie avec les cousins d’en haut reportée d’année en année; cet été au détour de quatre jours de frustration, une cueillette domestique en pays corrézien, sur la pointe de nos pieds d’étrangers au beau milieu de l’éveil lent d’une noce champêtre accueillie sur le terrain des producteurs  – charmants.

La fierté d’avoir cuisiné une confiture vraiment divine, le plaisir anticipé d’une ou deux tartes au cœur de l’hiver qui vient, grâce aux provisions secrètes.

Au jardin une bande de terrain s’acidifie chaque année au contact du conifère perché au dessus de la grille. Les tétons de Vénus y ont peiné en vain. Depuis la fin de l’été j’insiste auprès de Galant-Homme pour y installer en février deux ou trois pieds de ces merveilleux myrtilliers; peine perdue, il tient bon. Je crois qu’il est temps de dégainer une tarte, pour voir.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :