Instincts

La chatte arlequine chasse assidûment. Elle rentre en frôlant les murs, jalouse de son précieux trophée, gueule serrée oeil méfiant. Elle se méfie de moi, qui lui confisque ses joujoux. Elle les accumule, ce soir en rentrant j’ai trouvé le sol de la cuisine jonché. Hier j’en ai même trouvé une sur le lit, toute flétrie. Quand l’automne s’en viendra vraiment sans doute elle nous en fera un édredon…

Des feuilles mortes. C’est tellement croquant sous la dent, aussi!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :