À chaque virage

Pour descendre de ma colline, cinq chemins, pas moins. L’un d’eux, les Grands tournants, ma petite montée de l’Alpe à moi.

Et en cette saison, à chaque virage, une floraison: violettes, primevères, pervenches bleues, anémones des bois, pulmonaires. Chacune à son étage, tapissant le talus.

Palette de peintre vivante, éphémère.

Publicités

One response to “À chaque virage

  • barge

    Et moi traversant les Dombes je regrette de ne pas avoir mon objectif dans la voiture pour le retour du monde migrateur…..je comprends donc ton émerveillement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :